Actualités
Les infos enduro
samedi, 07 septembre 2013

Finale du CDM à St Flour

2013-09-cdmstflour

Résumé et vidéos des 2 jours de la finale mondiale qui avait lieu à Saint FLour en France.

JOUR 1

Malgré la pluie de la nuit, la météo clémente de ce matin nous laissait présager d’une première journée de course au sec. Mais, alors que le public était au rendez-vous, dès la fin du second tour, de gros orages se manifestèrent, changeant totalement la configuration d’une course qui semblait n’apportait aucune nouvelle surprise… Entre liaison encore plus techniques et de nombreuses déviations en spéciales, les pilotes ont connu une seconde partie de journée très harassante physiquement et mentalement…

A en perdre la tête !

Dans la catégorie Enduro 1Jérémy TARROUX (F – Sherco) augmentait son avance gagné lors du KTM Super Test d’hier dès les premières spéciales. Le pilote officiel Sherco voyait une meute Français composée de BOISSIERE, DEPARROIS, MEO et JOLY se ruait à sa poursuite. Mais alors que l’on voyait TARROUX accroître son avance, la pluie changeait toute la donne. Anthony BOISSIERE (Sherco - 11) partait en premier à la faute et il se voyait reléguer en fin de classement puis tour à tour Nicolas DEPARROIS (Yam - 8) et Jérémy TARROUX (6) faisaient de même et perdaient tout espoir de terminer sur le podium. Le malheur des uns faisait le bonheur des autres et Antoine MEO qui commettait peu d’erreurs au guidon de sa KTM 125 EXC-F empochait une nouvelle victoire. De son côté, Jérémy JOLY (F – Honda) préférait ne pas tenter le diable pour dominer Eero REMES (SF – TM) et se contentait de la 3ème place. Longtemps, Juha SALMINEN (SF – HVA) fut hors du coup et pourtant avec les infortunes de certains, l’octuple Champion du Monde échouait finalement à 5 secondes du podium. Il conforte ainsi un peu plus sa seconde place convoité par son coéquipier Matti SEISTOLA (SF) qui prend la dernière place du Top 5. A noter la blessure à la cheville de l’Espagnol Cristobal GUERRERO (KTM – Entorse) et la 9ème place de Jonny WALKER (GB – KTM)

« Cela fait tellement de temps que je cours après un titre mondial que ce soit en Cross ou en Enduro ! C’est un sentiment incroyable ! Avec aujourd’hui cela fait une 8ème victoire cette saison… » Alex SALVINI (I – HM Honda) peut être fier et heureux ce soir. Au terme d’une course folle, il remportait son premier titre mondial en Enduro en s’imposant à St Flour dans des conditions exécrables et devenait le premier Italien depuis Gio SALA en 1999 à remporter une couronne mondial. Pourtant, Pierre-Alexandre RENET (F – Husaberg) et Johnny AUBERT (F – KTM) prenaient un excellent départ devant leur public mais les deux partaient à la faute dans l’Enduro Test et ne pouvaient se contenter respectivement que de la 4ème et 7ème place. Mais les jeux n’étaient pas encore faits pour l’Italien… En effet, il ne pointait alors qu’à la 3ème position et laissaient Antoine BASSET (F – Yam) et David KNIGHT (GB – Honda) se batailler pour le gain de la journée. C’est alors que le pilote de l’Armée de Terre faisait comme ses compatriotes et jouait de malchance. Quant à Knighter, il pointait 3 minutes en avance au CH et se voyait donc attribué une pénalité. SALVO, bien que déjà assuré d’être titré, se retrouvait aux commandes de la catégorie E2 et assurait le coup jusqu’au moment de l’exaltation sous le auvent HM Honda. Derrière lui, Ivan CERVANTES (E – KTM) a été le parfait exemple de l’altruisme. Ayant du mal à trouver son rythme, il profitait des chutes pour s’adjuger la place de dauphin. De son côté, malgré sa malchance, Antoine BASSET montait sur la 3ème marche et signait son tout premier podium mondial en carrière tandis que Oriol MENA (E – Husaberg) accrochait la dernière place du Top 5.

Chez les « grosses cylindrées », Christophe NAMBOTIN (F – KTM) a décrochait une nouvelle victoire. Pourtant la tâche semblait ardue durant la moitié de la course. En effet, Mathias BELLINO (F – Husaberg) était très rapidement dans le rythme et menaçait le double Champion du Monde E3. Mais, les intempéries eurent raison du pilote Husaberg qui abandonnait. S’en est alors suivi une véritable démonstration de la part du pilote officiel KTM qui se permettait même de coller 50 secondes à son second Joakim LJUNGGREN (S – Husaberg) dans l’Enduro Test du dernier tour. Derrière ce duo, c’est Fabien PLANET (F – Sherco), très friand des terrains gras, qui sort son épingle du jeu, deux minutes devant l’Italien Deny PHILIPPAERTS (I – Beta) et Benoit FORTUNATO (F – HM Honda). A noter que pas moins de 6 pilotes (KEHR, LEOK, MONNI, ROBERT, CORREIA et BELLINO) ont récolté une pénalité…

 

L’Aussie n’a pas tremblé !

En assurant une excellente deuxième place sous la pluie, Matthew PHILLIPS (AUS – HVA) devenait Champion du Monde Junior… « Quel sentiment fabuleux ! J’en ai rêvé ! Débuter une carrière sur l’EWC sur un titre Mondial c’est parfait. Et j’espère que ce titre va aussi ouvrir la voie à d’autres Australiens » confiait le « Minotaure ». Côté course, les nombreux spectateurs ont pu assister à une magnifique passe d’arme entre l’officiel HVA et les frères Dany et Jamie MCCANNEY (GB). Mais au terme du suspens et après décision du jury, c’est le grand frère Dany qui s’imposait au guidon de sa Gas Gas. Pour sa part, le Champion du Monde FIM Youth Cup 125cc a été contraint à l’abandon et c’est Nicolo MORI (I – Beta) qui en profitait pour amener sa Beta sur le podium pour quelques secondes d’avance sur Mario ROMAN (E – Husaberg) et Luis OLIVEIRA (P – Yam). En FIM Youth Cup, c’est Albin ELOWSON (S – Husaberg) qui s’impose devant le local Jérémy MIROIR (F – Yam) et l’Italien Davide SORECA (I – Yam).

Enfin chez les féminines, elles n’étaient que quatre à la fin de cette journée harassante. Dès le départ, Laïa SANZ (E – Honda) prenait les devants mais une chute dans la dernière Cross Test lui faisait perdre près de deux minutes et elle ne pouvait empêcher la Britannique Jane DANIELS (Husaberg) de glaner sa première victoire en Mondial. Géraldine FOURNEL (F – Husaberg) complétait le podium et Valérie ROCHE (F – Beta) échouait au pied de ce dernier de très peu. A noter que Jessica GARDINER (AUS – Sherco) a abandonné et a donc perdu tout espoir de titre.

Malgré la météo, le Grand Prix AMV de France reprendra ses droits dès demain matin 9h00 pour la dernière journée de course de la saison 2013. Organisateurs, pilotes et spectateurs espèrent tous une météo plus clémente pour un final en apothéose !

 

videos

 

JOUR 2

St Flour, 9h00 du matin. Une ambiance maussade pèse sur le paddock après la lourde attente d’hier soir au sujet des résultats et de la deuxième journée. Mais c’est désormais sûr, la course partira à 10h00 et les pilotes feront 4 tours avec au programme seulement la Cross Test de chronométrée…
Nous aurions pu penser alors que ce serait une journée « relâche » pour les stars de l’EWC, mais ils ont tous tenu à mettre le feu une dernière fois entre les banderoles pour remercier un fervent public qui était toujours aussi présent et bruyant !

TARROUX première !

Malgré seulement quatre spéciales chronométrées, la catégorie Enduro 1 a tenu tout le monde en haleine. En effet, Antoine MEO (F – KTM) prenait très rapidement les devants mais n’arrivait pas pour autant à creuser l’écart sur ses poursuivants Jérémy TARROUX (F – Sherco), Eero REMES (SF – TM) et Marc BOURGEOIS (F – Yam). Pourtant en tête à l’entrée du dernier tour, l’officiel KTM chutait et se faisait cueillir par ses trois poursuivants dont le pilote Sherco qui, après avoir joué de malchance hier, arrache sa première victoire en Mondial pour 23 centièmes d’avance sur le Finlandais. « Journée un peu étrange avec seulement quatre spéciales… Hier, je me suis battu comme un lion, je roulais super bien mais j’ai joué de malchance et termine seulement 6ème. Aujourd’hui je prends ma revanche en donnant tout dans la dernière et je montre que je peux me battre pour la victoire sur le Mondial ! » confiait un TARROUX heureux. De son côté, REMES se retrouvait comme étant le seul étranger face à une marrée bleu blanc rouge composée de Marc BOURGEOIS (3ème), Antoine MEO (4ème), Anthony BOISSIERE (Sherco – 5ème) et Jérémy JOLY (Honda – 6ème). A noter que pour sa dernière course, Juha SALMINEN (SF – HVA) assurait une 8ème place qui lui permet de terminer dauphin de MEO au classement final.


Première victoire pour Jérémy TARROUX (F - Sherco)


Chez les Enduro 2, Johnny AUBERT (F – KTM) prenait très rapidement les commandes de la catégorie devant Alex SALVINI (I – HM Honda) et Pierre-Alexandre RENET (F – Husaberg). Mais une énième fois, l’Italien était trop fort pour les deux Français et il subtilisait la victoire au double Champion du Monde dans la dernière spéciale. Après avoir écopé d’une pénalité hier alors qu’il était en tête, David KNIGHT (GB – Honda) se reprenait aujourd’hui avec une belle 4ème place dans des conditions qu’il apprécie, tandis que, la surprise de la veille, Antoine BASSET (F – Yam) s’est vu voler la dernière place du podium par l’officiel KTM Ivan CERVANTES (E – KTM). A noter, la très belle 7ème place de Romain DUMONTIER (F – Yam) pour son retour sur l’EWC…

BELLINO ouvre son compteur !

Tout semblait se dérouler comme la veille chez les E3, Christophe NAMBOTIN (F – KTM) creusait l’écart au fur et à mesure de la journée mais une grosse chute dans la troisième Cross Test de la journée l’obligeait à abandonner. C'est alors qu’Aigar LEOK (EST – TM) et Mathias BELLINO (F – Husaberg) s’engouffraient dans la brèche pour jouer la gagne. L’Estonien avait gain de cause à la fin du troisième tour mais le Champion du Monde Junior 2012, poussé par son public, sortait un bien meilleur temps dans le dernier tour et s’adjugeait sa première victoire en Sénior. « Ça fait vraiment plaisir cette première victoire ! J’ai amélioré mes temps de spéciales en spéciales et j’arrache cette victoire au bout du suspense ! C’est vraiment énorme ! » avouait un BELLINO radieux ! LEOK n’y perd pas au change étant donné qu’avec cette deuxième place, il termine deuxième du classement final de la catégorie. Derrière ce duo, c’est Luis CORREIA (P – Beta) qui tire le mieux son épingle du jeu et monte sur la dernière marche du podium pour seulement 4 secondes sur Joakim LJUNGGREN (S – Husaberg) et 6 sur le Français Fabien PLANET (F – Sherco).


Mathias BELLINO (F - Husaberg)


Dans la catégorie des moins de 23 ans, Matthew PHILLIPS (AUS – HVA), titré hier, aurait remporté la journée si seulement il n’avait pas écopé d’une minute de pénalité… Minute de pénalité qui profitait à Loïc LARRIEU (F – Husaberg) qui pouvait s’emparer d’une deuxième victoire en Grand Prix de bon présage pour la saison prochaine. Comme hier, la fratrie MCCANNEY (GB) a fait des siennes. Mais cette fois-ci, les deux montaient sur le podium et c’est le petit frère Jamie qui avait le dernier mot. Meilleur score pour Gianluca MARTINI (I – Beta) qui prenait les 13 points de la 4ème place. En FIM Youth Cup 125cc, le pilote de l’armée de terre Jérémy MIROIR (F – Yam) a dominé la catégorie devant Michele MARCHELLI (I – Husaberg) et Mika BARNES (F – KTM).

Enfin chez les Féminines, Jane DANIELS (GB – Husaberg) prenait très rapidement l’avantage sur Laïa SANZ (E – Honda). Très à l’aise dans le gras, la jeune Britannique prenait 50 secondes d’avance et contenait par la suite les attaques de l’Espagnole. Magnifique doublé réalisé par la pilote Husaberg qui semble avoir un avenir brillant devant elle ! Mais, la star de la journée restera tout de même Laïa qui avec une nouvelle seconde place décrochait son 2ème titre Mondial d’Enduro et réalisait son pari d’être titrée en Enduro et en Trial le même weekend… « C’est un sentiment très fort ! Toute la saison j’ai pensé qu’il faudrait que je laisse tomber l’un des deux titres, mais à une semaine de ces deux grands rendez-vous, je me suis décidée à tenter ce pari un peu fou ! Pari finalement gagnant car je sors de ce weekend avec deux nouveaux titres mondiaux. C’est magique ! » Avec ce nouvelle exploit, la Catalane prouve une nouvelle fois qu’elle reste la référence Féminine dans le sport moto. Hors du coup hier avec un abandon très rapide, Juliette BERREZ (F – Yam) s’est très bien repris aujourd’hui avec une 3ème place méritée tandis que l’Australienne Jessica GARDINER (AUS – Sherco) écopait de 2 minutes de pénalités au CH et devait se contenter des 13 points de la quatrième place. Les deux autres héroïnes de « l’enfer » d’hier, Valérie ROCHE (F – Beta) et Géraldine FOURNEL (F – Husaberg) terminaient à la 5ème et 6ème place…

Le rideau vient de tomber sur le Grand Prix AMV de France avec le couronnement de Laïa SANZ en Women. Cette saison 2013 aura été riche d’intensité et d’émotion ! Place désormais à la traditionnelle intersaison où les pilotes et teams devraient faire encore plus parler d’eux que par le passé !


Les Champions du Monde 2013

 

videos

Source et photos : enduro-abc

1 Commentaire

  • Lien vers le commentaire roadbook lundi, 09 septembre 2013 Posté par roadbook

    La vache, les gamelles du samedi

    OUPS un arbre qui traverse sans regarder

Laissez un commentaire

Assurez-vous d'indiquer les informations obligatoires (*).
Le code HTML n'est pas autorisé.

Un article à partager ou une info à soumettre ?