Randos SMASH
Nos sorties
jeudi, 22 mars 2018

La Printanière mars 2018

2018.03.27

COUPS DE PISTON

La faune est de sortie. Lièvre, faisans, perdrix canards et écureuils, confirment bien, qu'on fait pas tant de bruit que ça, pour les surprendre, au denier moment.La flore aussi se réveille.Il n'y a bien que la météo, qui ne soit pas de la partie. Une légère et gênante bruine nous accompagne toute la matinée et nous retrouvera la dernière heure.

Mais l'eau vient du bas, des chemins gorgés, voire barrés. Je signale à tous, le petit pont en béton, à peine visible sous 10 cms d'eau courante, et claire avant notre passage, histoire que le CR déjà attribué, ne change de main.

Car Cricri, y a droit avant même de quitter le parking, faute de vis sur la couronne, problème que Joël rectifie.

Plus loin, c'est Lucky, dans HEINEKEN, qui fait un point mort et reprend la plume.Le gamin du jour, du haut de ses 45, constate que la moto est à plat, ce que le pilote réfute. La moto couchée dans la pente est donc, oblique. Va falloir rajouter un critère dans le règlement.

O'kick me rabâche, qu'il boirait bien un café. Point de thermos dans les chemins, on roule.

Hormis Gazou, qui me colle, je perds les 4 autres. Pol'eau a raté l'embranchement.Le tiroir, pas en place, nous fait faire 1 kms en sens inverse. Achète des rétros, l'ouvreur. Même remarque que le weekend précédent.

Un petit fossé à franchir, un coup de piston, faute de vitesse, me jette ... dans les poubelles. 2 containers par terre et 2 sacs éventrés, comme tapis. Fou rire garanti.

Cricri reste bloqué sous l'arbre couché. C'est pourtant lui le plus petit. ?????

La fin du chemin du renard, est un bourbier sans nom, bien qu'il en ai un depuis peu. De larges flaques d'eau masquent les ornières très profondes, d'un tracteur. Je confirme, le CR est pour moi, va falloir venir le chercher.

Arrivée au poulailler, chez Poussin, enfin maman. Une cheminée et l'apéro, nous réchauffe les raisins de Corinthe, mis a tremper depuis le matin.

Les grillades, le cake de poisson tout chaud et la tarte aux pommes avalés dans la bonne humeur et on repart.

Enfin, peut être, parce que Cricri à de nouveau perdu les boulons. L'assistance corrige, on file.

A peine, parti, que les 2 excités, qui m'avaient déjà , retirer les bottes des cale-pieds, il y a quelque temps, me roule sur la roue arrière.Un maudit coup de piston, me couche, une nouvelle fois, en haut de ce coup de cul, qui ne me convient finalement pas souvent.

Ravitaillement, freinage d'urgence sur une ficelle tendue en travers du chemin, puis un arbre couché également en travers d'un chemin inondée sans option de shuntage, nous jette dans l'eau jusqu'au genou.

Premier passage sous la ligne, niveau d'eau juste mais ça passe. O KICK premier de cordée, se lance et glissant sur les pavés, masqués, part en sucette, façon high side.Pas de casse, quelques souvenirs pour demain, surement.

Nouveau tunnel, celui là trop chargé, on enchaine, les kms, les flaques, les virgules, pour finir par croiser Marmotte, tout près de sa cave.

Il est temps de rentrer. 180 kms à plus de 40 de moyenne d'un parcours mixant 4 circuits.
J'ai plus d'épaule, fatigué de toujours corrigé le cap et de soulager l'avant pour prétendre suivre le gps mental.

La moto perd ses roulements, le pilote est sur les rotules.

Tout baigne

Roadbook

Plus dans cette catégorie : « Sortie SMASH du 4 février 2018

Laissez un commentaire

Assurez-vous d'indiquer les informations obligatoires (*).
Le code HTML n'est pas autorisé.

Un article à partager ou une info à soumettre ?