Randos extérieures
Chez les copains
vendredi, 20 novembre 2015

Auvergne 2015

2015 11 auvergne
 
4 CR pour cette virée en Auvergne avec Greg Fayard. 8ème week end extérieur pour les SMASH.
 

Au lieu de parler du terrain que la majorité connaisse, je préfère le topo des forces présentent , quitte à me faire que des amis.

Joël : Mon chauffeur pour ces 1100kms de trajet a/r et aussi coéquipier de chambrée . Contrairement à certain, lui ne ronfle pas . Aussi discret qu'efficace, pour aller au bout des grimpettes. A progressé en 2 ans autant que d'autres en 10 ans.

Poussin : En délicatesse avec son genou , a roulé prudemment , surtout dans les descentes qu'il n'affectionne pas particulièrement. Cela ne l'a pas empêché , d'être demandeur de plus de difficultés. C'est bon "cygne" pour notre poussin.

Marmotte : Le GO bien aimé , toujours en provocation avec son abeille " Pousse toi de là que je passe " C'est son jeu préféré mais dès fois c'est qui gagne perd.

Steph 53 : La force tranquille , mieux vaut ne pas essayer de le suivre . Surtout pour la 3ème mi-temps.

Rémy : Copain de Steph53 . Agriculteur, avec lui l'amour n'est pas dans le pré, mais sur sa 125 qui parait bien petite sous ce grand gaillard , aux mains aussi grandes que mes pieds. Il nous a gratifié d'un salto dans les cailloux . Plus de peur
que de mal. Costaud le garçon.

Angello : Frère de Steph53 . Il porte bien son prénom , avec son visage d'Ange . Mais il devient vite démon lorsqu'il s'agit de franchir une difficulté , rien ne lui résiste. En plus çà va très vite et sans tomber . Chapeau bas Monsieur !

Patrick : Copain d'Angello . Le fermeur du groupe et durant tout le week-end . Il ne voulait pas laisser sa place de peur de se prendre au jeu de Marmotte et d'aller au tas.

Marc : Copain d'Angello . Parisien , en manque de roulage . Il est quand même resté au contact du groupe , tout en roulant à son rythme.

Jean-Paul :Copain d'Angello . Parisien aussi ,il s'est mis dans le rouge dès la première grosse grimpette caillouteuse. Greg à été obligé de lui monter sa moto .Il a le mérite maintenant d'avoir une grimpette à son nom.
" LA JEAN-PAUL "

Voilà pour la revue des troupes , je ne vais pas m'attarder sur l'extra rando, ou les SMASH n'ont pas été a la hauteur . Mayennais, Parisiens, Savoyards, increvables devant les jus de fruits de la nuit. Pour info , dernière soirée 3h du matin.


Le mot de la fin sera pour Marmotte ,que je remercie beaucoup , pour son engagement, pour l'organisation au top, et au temps passé pour nous faire vivre ces merveilleux week-end.

Merci Thomas !

Lucky .

 

Avant de vous parlez de notre week-end, je tiens à remercier les smashs pour avoir caler le week-end et le départ en fonction de mes disponibilités, sans vous je n'aurai pas pu faire cette sortie.
Départ d'Anetz à 13h45, Lucky impatient de partir arrive le premier et suivent Marmotte et Poussin.
Voyage sous un temps idéal et sans encombre, on retrouve deux Mayennais en route Stéphane et Rémy. Arrivée à Noirétable, accueil et installation dans le gite et première rencontre avec la patronne de l'hôtel restaurant : "merci de garer vos véhicules en dehors de mon parking" le ton était donné..., puis rencontre  avec Les Parisiens Jean-Paul et Marc et les Savoyards Angelo et Patrick.
1ère journée de roulage :
Départ à 9h30, contrôle des papiers et des motos par notre guide Greg Fayard. la météo s'annonce estivale pour un mois de novembre,
nous partons à 10, premier chemin roulant avec des petites difficultés mais ça va vite se corser avec de gros cailloux cachés sous un lit de feuilles ce qui me fait faire de belles embardées plus une grosse frayeur,
je passe le premier dans une grimpette interminable à mes yeux, avec des blocs de pierre partout à croire qu'ils étaient là pour nous.
Chouette Poussin malgré ses efforts ne me dépasse pas et oui je suis le premier en haut Wink grosse galère de Jean Paul qui a laissé beaucoup d'énergie dans cette montée. Efforts récompensés par une vue magnifique avec le mont blanc en arrière plan à 350 kms (j'ai vérifié sur mappy).
Repas du midi, où on était : je sais pas ! vous dire où aller : non plus ! mais super resto, peut-être un peu trop... Reprise des grimpettes avec les cailloux et là aïe je chute à l'arrêt et je me cogne la cuisse toujours contre ces cailloux, ce qui vaut un beau placard bleu (si si Lucky ça bien noirci).
Retour au gîte en fin d'après midi, douche apéro repas digestif et dodo sont les bienvenus après avoir réussi à monter les escaliers...Et je rêve d'un peu moins de cailloux sur le parcours de demain.

2ème jour de roulage
départ a 9h30, une météo toujours aussi clémente. Nous commençons par des chemins roulant et des chemins d'engins de débardage
pas trop de cailloux, ça fait du bien de rouler sur la terre. Et là, dans une montée avec des racines humide dans tous les sens, deux obstacles devant moi, Marmotte et poussin calé sur une brindille.Wink
Nous sommes récompensés de nos efforts en mangeant un morceau de brioche offert par Greg sur les hauteurs de la station de ski.
Nous continuons par des chemins parfois roulant parfois caillouteux pour rejoindre le resto à Vollore Montagne.
Deux compères qui trouve la rando pas assez corsé demande a Greg un peu plus de difficultés. J'entant parlé de la monté du monastère entre autre... Nous faisons le plein des machines à la station du village qui est normalement fermé le lundi, le couple de gérant a ouvert spécialement pour nous!!! merci
Départ pour notre dernière demie journée de roulage, après quelques kilomètres Greg nous annonce une difficulté qui peut être contournée, je prend l'option difficulté, je m'élance le premier, mais pas assez d'élan et je cale dans la montée. Qui passe comme une fleur sur une autre trajectoire ? c'est Lucky, c'est beau d'être jeune,
quelques descentes vertigineuses et quelques montées plus tard, nous arrivons à la montée du Monastère, une montée en palier de plusieurs centaines de mètres pleine de cailloux (et pas du 0.40), je finis à l'arrache avec de l'aide (Merci Poussin).
Voila un super week-end qui se finit, super content, merci  à tous, aux Savoyard pour l'animation et les conseils de pilotage.
A REFAIRE

Joel

 

8ème Week-End SMASH, réalisé les 8 et 9 Novembre 2015, chez Greg Fayard.
Les participants de ce week-end était :
- Pour les SMASH: Lucky, Poussin, Joël, Stéphane 53 et Thomas
- Pour la Mayenne : Rémy (copain de Steph 53)
- Pour la Savoie : Angelo (frère de Stephane53) et Patrick (copain d'Angelo)
- Pour les Parigos : Jean- Paul et Marc (des copains d'Angelo)
Où : chez le terrain de jeu de Greg Fayard (Noirétable 42)

Nous connaissons bien cette destination, c'était la 4ème fois qu'un groupe de SMASH se rendait chez Greg.
On va directement annoncer les choses, c'était l'un des plus beaux week-end SMASH. Car comme les précédents, les parcours étaient top, les difficultés étaient Rouges vifs (mais pas noirs), le groupe cool et de niveau égal. Mais surtout, nous avons eu deux superbes journées ensoleillées, ce qui rend les conditions de roulage exceptionnelles. Un pur bonheur.
Resteront principalement gravé pour ce séjour : Les cailloux et les descentes (dans les cailloux !!) qui m'auront values  mes 2 "vraies" chutes du week-end.
Jean-Paul, aussi, se souviendra longtemps des cailloux. Lui, comme moi, et les autres, avons laissé beaucoup de forces dans une longue grimpette entièrement recouverte de cailloux. Pas moyen de les éviter, il fallait tous avaler. Mes avant-bras ont rarement été aussi durs.
Des descentes, je ne sais pas combien nous avons pu en faire, mais leur quantité m'a marqué. Mais quel bonheur de dévaler ces chemins recouverts de cailloux. Nous aurions pu être encore plus rapide, mais attention, nous sommes à l'automne et les feuilles étaient bien là pour cacher les pièges.
Du côté des SMASH, je peux vous dire que le niveau des performances augmentent  de séjour en séjour, de rando en rando, de chute en chute. Car, je reste persuadé qu'il y a 5 ans, lors de notre 1er week-end, nous aurions difficilement grimpé, descendu et franchi les difficultés que ce week-end, nous avons avaler. Et surtout nous avons fait cela, en prenant un énorme plaisir.
Je remercie l'ensemble du groupe et l'asso de nous avoir fait passer ce superbe week-end.
Les amis, je vous donne rendez-vous pour le printemps 2016 pour une nouvelle aventure.

Thomas

 

Le WE arrive, il est temps de faire un petit entretien du trafic avant de partir, et là mauvaise surprise il démarre et cale (on est pas dans la merde). Mon mécano vient le chercher et le verdict tombe, débimêtre HS. Réparé à temps, je passe prendre la marmotte et direction Anetz pour rejoindre lucky et joel.

Après un petit café le départ pour 5 heures de route est donné. Le trajet se passe bien et l'on retrouve Steph53 et rémy à mi-chemin. Malgré un manque de puissance dès que l'on attaque la montagne (80 chevaux c'est limite, 80km/h en 4ème sur l'autoroute ça craint!!!) on arrive à bon port (oufff). Dans la soirée, Angelo, le frère de steph53 nous rejoins avec patrick.

Dimanche matin, c'est le grand jour (qu'est ce qui nous attends???). Ca commence mal, la GO PRO ne veut pas démarrer. Après un petit contrôle de papier par greg fayard, l'aventure est partis. nous allons passer un samedi très, très caillouteux. Première difficultée, greg nous lance a tour de rôle. Joel s'élance en premier, je pars en second et là c'est pas gagné je suis face à un chemin creux rempli de gros cailloux. Je négocie bien la première marche et monte tranquillement de gauche à droite, de droite à gauche, des fois tout droit enfin ou la moto veut aller quoi. Au trois quart der la montée, j'aperçois joel et reviens sur lui mais un coup de piston me fais perdre tous espoirs de le rattraper. Je retrouve joel en haut pour attendre le groupe. Greg ira chercher la moto d'un des deux parisiens qui roule avec nous. Petite pause saucissons sur un point de vu bien sympathique. On enchaine avec des descentes, montées mais toujours avec des cailloux. La pause déjeuner sera parfaite pour enchainer l'AM avec comme le matin des montées, des descentes remplis de cailloux.

La journée se termine sans s'être mis dans le rouge avec 110 bornes de CAILLOUX. Apéritif bien mérité, repas et au lit pour être en forme demain. Les courbatures ont fait leurs apparitions pendant la nuit. La journée de lundi sera plus variée avec beaucoup plus de racines, de feuilles et bien sur des cailloux. Marmotte se retrouve en difficulté sur un sentier avec des racines, lucky avec un tronc d'arbre de 10 cms!!! (si quelqu'un a des troncs pour que lucky s'entraine). A mon tour, le long d'un devers (ou je ne suis pas du tout bien) je cale sur une racine, une moto me percute c'est mon lucky qui a bien failli dévaller la pente. Petite pause brioche en haut d'un col et c'est repartis. Aprés le repas du midi, notre GO a demandé un peu plus de hard à greg. Sur un chemin en herbe bien propre, j'aperçois un bouleau couché d'environ 15 cms de diamêtre et là je ne sais encore pas ce qui c'est passé dans ma tête mais je décide de faire un bunny up!!! Je cabre et viens percuté le tronc avec la roue arrière ce qui m'a valu un beau coup de raquette mais pas de chute, oufff. Marmotte s'en prendra une bonne dans une ornière completement cachée par les feuilles. La fatigue arrive, toutes les montées passent mais assise, je n'arrive plus à me mettre debout. Nous finirons la journée par la montée du monastère suivi par une descente qui est prise en montée sur la course extrème THE RACE (quand même). La 125 de remy fait des siennes, la nuit tombe, nous rentrons en nocturne. Un excelent WE avec un temps magnifique et un groupe assez homogène.

En résumé, on a vu 2 fous furieux (le plus jeune et le plus vieux), des champions de la troisième mi-temps (les mayennais et les alpes), un manque de grosses difficultées et le pire de la restauration française pour les repas du soir ( marmotte nous avait prévenu).

Je resigne pour le printemps !

Thierry

photos

 

A venir

 videos

A venir

 

Laissez un commentaire

Assurez-vous d'indiquer les informations obligatoires (*).
Le code HTML n'est pas autorisé.

Un article à partager ou une info à soumettre ?